Véritable institution lyonnaise, la patinoire Charlemagne a été inaugurée en 1967. Située dans le 2e arrondissement, dans le quartier de Perrache, la patinoire est forte d’une capacité de 4 200 places. Elle permet d’accueillir des spectacles sur glace, ainsi que diverses compétitions nationales et internationales. La patinoire Charlemagne est le siège du Lyon Hockey Club, ainsi que le Club des Sports de Glace de Lyon.

Cette patinoire est construite à l’occasion de la candidature de Lyon aux Jeux Olympiques. C’est l’une des plus grandes patinoires de France aux dimensions olympiques, soit 60 x 30 mètres. Depuis 2001, le bâtiment a subi des travaux d’extension et rénové en 2006 – 2007 pour une mise en conformité avec les réglementations d’accessibilité des personnes handicapés, d’acoustique et de sécurité, mais aussi en vue d’améliorer ses performances énergétiques.

Mais avec les années, les infrastructures vieillissent et le bâtiment connait d’importantes dégradations, notamment du côté matériel.

Un système de refroidissement en mauvais état

Une rénovation prévue pour 2017. Le vieux glaçon lyonnais devait ainsi tenir encore une année de plus. Malgré l’intensification du nombre de matches de hockey, mais aussi et surtout les patineurs amateurs entre 800 et 1 000 par session d’ouverture. Ce sont eux qui viennent labourer le plus la glace.

Egalement, la source principale d’inquiétude reste les compresseurs en très mauvais état. Ce sont les pièces maitresses du système de refroidissement du bâtiment. Face aux fortes chaleurs ces jours-ci, ils ont bien du mal à fonctionner correctement.

Cet été, il est arrivé assez régulièrement d’être forcé d’annuler des séances d’entrainement. Il s’agit des problèmes au niveau des compresseurs. L’on détecte la présence de flaques d’eau sur la glace. Les équipes techniques peinent pour maintenir le bâtiment en marche, et ce, convenablement, entre les activités du hockey et du public.

La patinoire en travaux

La patinoire Charlemagne dans le 2e arrondissement de Lyon ferme ses portes jusqu’en fin septembre en raison d’importants travaux. Ainsi, le chantier durera 5 mois et profitera d’un équipement neuf de production du froid.

Les travaux dédiés à la patinoire Charlemagne sont assez complexes. Les ouvriers sont obligés de détruire entièrement la première dalle froide construite dans les années 90. Ensuite, ils passent à la deuxième dalle d’origine pleine d’amiante.

Depuis sa création, la patinoire n’avait jamais fait l’objet d’une restauration poussée. Mais dernièrement, la situation était très urgente. L’établissement n’était plus en mesure de maintenir un froid constant. A certains endroits, la glace devenait molle. La patinoire devrait pourtant rouvrir ses portes à l’automne. Le coût des travaux de rénovation franchit la barre des 4 millions d’euros.

Jusqu’en fin septembre, durant les travaux, la patinoire  Baraban sise dans le 3e arrondissement de Lyon va accueillir les galas et les cours d’été. Dans le cadre de la reprise du Lyon Hockey Club, la meilleure solution était de décaler toutes les rencontres.

Une patinoire flambant neuve

Il a fallu un peu plus de 4 millions d’euros à la ville de Lyon pour entreprendre les travaux de rénovation de la patinoire de Charlemagne. La patinoire profitera ainsi d’une nouvelle dalle et d’un groupe froid performants.

Des millions d’euros sont investis pour une rénovation presque invisible, mais essentiel. Les travaux de changement de la dalle de la patinoire Charlemagne et de renouvellement du groupe froid ont été lancés au printemps. Un nouveau système plus performant, plus économe et plus précis. Une infrastructure aux normes internationales de dernières technologies.

Toutefois, les patins s’impatientent de prendre leurs pieds, mais plus pour très longtemps. La patinoire de Charlemagne sera fin prête le 29 septembre prochain pour accueillir le premier match à domicile des joueurs du Lyon Hockey Club. Aussi, les 70 000 patineurs amateurs qui la côtoient tous les ans pourront profiter de cette toute nouvelle glace.