La joaillerie est l’art traditionnel qui consiste en la fabrication des objets de parure. Elle met surtout en valeur des pierres précieuses, des perles, des pierres fines issues de la transformation de certains métaux comme l’or, le palladium, la platine, l’argent, etc. Le produit final de cet art est le plus souvent un bijou. Découvrez dans cet article les techniques utilisés par les joailliers.

Quels sont les matériaux utilisés en joaillerie ?

La plupart du temps, en joaillerie, les maîtres font appel aux matériaux tels que les pierres, les métaux et certains alliages.

Les pierres les plus utilisées en joaillerie sont les pierres fines et les pierres précieuses. Les pierres précieuses regroupent le saphir, le diamant, le rubis, l’émeraude, etc. Les pierres fines ou pierres semi-précieuses quant à elles, constituent un grand ensemble de pierres possédant de belles couleurs, mais un peu loin d’être précieuses. Elles sont utilisées en joaillerie pour leur transparence.

Les pierres ne sont pas les seuls matériaux utilisés par les joailliers. Certains métaux sont également utilisés. Il s’agit de l’or, de l’argent, du platine, etc. Le plus souvent, afin de modifier la couleur et les caractéristiques de certains métaux, les fabricants de bijoux procèdent à l’alliage. L’alliage permet, en effet, d’obtenir des joyaux uniques. Ainsi donc, l’on obtient de l’or 18 carats en faisant agir ensemble 75 % d’or jaune et 25 % de nickel. L’or ainsi obtenu sera de couleur blanche. La couleur du bijou variera selon les pourcentages d’alliages utilisés.

Les allergènes tels que le nickel est désormais interdit dans la fabrication des bijoux. Le nickel est remplacé par un mélange de palladium, de cuivre et/ou d’argent dans la fabrication de l’or blanc.

Peu importe la matière choisie, le bijou final doit impérativement porter deux poinçons : le poinçon d’état qui affiche le titrage et le poinçon de maître qui indique la signature du fabricant. Vous en apprendrez davantage auprès d’un bon joaillier à Lyon en cliquant ici.

Quelles sont les techniques utilisées en joaillerie ?

La joaillerie est plus qu’un art : c’est toute une science ! La fabrication des bijoux en joaillerie suit plusieurs étapes bien distinctes : il s’agit du moulage, de la déformation, du pliage, du limage, le sciage, de la soudure des métaux et du sertissage des pierres fines, des pierres précieuses et des perles.

Le moulage est une technique qui consiste en la fabrication d’un moule. Ce dernier sera une pièce maîtresse dans la production d’une série de pièces identiques. Les pièces issues du moulage sont ensuite polies selon un procédé chimique ou mécanique.

Une fois les pièces finales obtenues, les bijoutiers utilisent de l’acide sulfurique suivant neuf différentes parties d’eau pour enlever le borax utilisé lors de la soudure. Ce procédé appelé déroché permet également de désoxyder les bijoux.

Le sertissage à lui seul comprend plusieurs techniques. Il consiste à fixer une perle, une pierre fine ou précieuse à une monture de métal. Nous avons le serti griffe qui est la technique couramment utilisée sur les solitaires, le serti grain, le serti clos, le serti rail, le serti mystérieux ou invisible, le serti à brides ou chirol et le serti LS.